Accueil Essais et Critiques Essais et Critiques VTT Polaris Sportsman X2 550 2011 Essai

Polaris Sportsman X2 550 2011 Essai

Ce quad ressemble à tout autre quad que vous pourriez croiser sur les sentiers, mais il se pourrait que vous le preniez pour un autre quad le jour suivant, alors qu’il roulera tranquillement auprès de vous avec un passager à son bord, au lieu d’un chargement entièrement formé d’équipement. Son design le rend unique : il peut s’adonner à des tâches multiples, inégalées par aucun autre VTT sur le marché. Proclamé le VTT le plus versatile de la planète par son fabricant, le 2011 Polaris Sportsman X2 550 peut passer du rôle de VTT utilitaire parfait, doté d’une boîte arrière basculante, à celui d’un VTT de randonnée confortable, dont l’empattement est spécifique au transport d’un passager. Ses repose-pieds montés sur des coussinets en caoutchouc réduisent la vibration, et ses emprises pour les mains inspirent la confiance.

Ce n’est pas surprenant de constater le franc succès remporté par ce quad de Polaris. Introduit en 2006, ce quad offre un dossier pour le passager, qui se replie et se range sous la boîte de chargement arrière, afin de maximiser la capacité de charge lorsqu’il n’y a qu’une personne à bord. Cette versatilité plaira sûrement aux utilisateurs quotidiens de VTT, tels les fermiers et les propriétaires de ranch qui sont aussi d’avides adeptes des sentiers, lorsqu’ils en ont l’occasion. La transformation est aussi rapide à effectuer que de proclamer « C’est aussi un quad à deux passagers! ». C’est aussi simple que de tourner les deux boutons derrière le dossier et de le ranger sous la boîte de chargement.

Ce modèle Sportsman, en particulier devrait sérieusement intéresser ceux qui ne peuvent s’offrir qu’un seul VTT, pour le travail et le loisir. Plusieurs améliorations importantes ont été apportées au Sportsman X2 550 en 2010, dont un nouveau moteur, une transmission, un châssis, et bien plus. En 2011, malgré une forte charge de travail imposée aux gens du Service de la Recherche et du Développement chez Polaris, et malgré la quantité impressionnante de nouveaux modèles, en plus d’une gamme plus vaste à offrir aux consommateurs, ces gens ont trouvé le temps de considérer ce qui pouvait être amélioré sur ce modèle populaire et important. Le résultat est un 2011 Polaris Sportsman X2 550 doté d’une meilleure protection contre les éclaboussures, avec un poids réduit d’environ 12 lb (5,44 kg), un excellent revêtement de siège de vinyle de type STX, une jauge numérique / analogique et des pneus Maxxis®.

En mode de conduite à deux passagers, le X2 offre une performance rassurante pour le passager. Le châssis inspiré du modèle XP, maintenant utilisé sur ce modèle depuis l’an dernier, améliore le confort et la sécurité, grâce à ses objectifs de performance de haut niveau inspirés par les exigences de la course, ou du conducteur de sentiers intenses. En toute vérité, à vitesses plus élevées, ce véhicule est plus sécuritaire que plusieurs quads sur le marché d’aujourd’hui, puisqu’il a été conçu pour un usage intense. Le moteur puissant de haute cylindrée 850 de Polaris, à deux cylindres, que l’on retrouve aussi sur le nouveau modèle Sportsman X2 850 LE, procure plus que la puissance normale nécessaire à un utilisateur de VTT moyen.

La seule chose que je ne comprends pas, est la raison pour laquelle on a omis d’équiper ce quad du nouveau système de direction assistée électronique EPS de Polaris. Il serait le quad idéal pour ce genre d’accessoire, mais au moins, la direction est équipée d’un système antiréaction, qui réduit considérablement les vibrations ressenties dans les poignets, à cause des chocs venant des bosses et des ornières. Il faut mentionner que même sans assistance la direction est facile, même dans le cas d’un aussi gros VTT. Et là, c’est à votre tour de me taper sur la tête, parce que j’ai fait exactement le contraire de ce que je vous dis de faire à bord d’un quad : j’ai poussé ce gros utilitaire hautement spécialisé à l’extrême, comme si j’étais dans une course du GNCC! Mes amis gardaient un œil sur les environs et j’avais la permission de nos hôtes de chez Saisons Express, de faire mon numéro. J’ai donc pu revivre quelque peu mon expérience à bord d’un Sportsman XP, sa sensation m’étant déjà familière, et j’ai pu me défouler un peu. L’impression ressentie à conduire un Sportsman XP est maintenant transmise à presque tous les modèles de la gamme de quads Polaris. Même les modèles Touring, qui jouissent donc d’une stabilité en virage inégalée.

Comme tous les modèles Polaris Touring, le 2011 Polaris Sportsman X2 550 offre le même empattement allongé de 57 po (144,8 cm), ce qui est excellent pour ceux qui prévoient se promener à deux la plupart du temps. Bien que le confort du côté passager ne soit pas aussi parfait (à basse vitesse) que sur le Touring 850 EPS, ce quad est quand même assez confortable pour de longues randonnées. Personnellement, je préfère m’asseoir à l’arrière sur ce X2. J’aime obtenir la sensation d’être aux commandes du véhicule, même à l’arrière, et la suspension de confort intégrée au siège arrière des Touring de Polaris, diminue cette sensation. Je n’affirme pas que cet ingénieux système n’est pas satisfaisant, mais plutôt qu’il rend l’expérience de monter à l’arrière d’un VTT totalement différente. De plus, le siège du X2 est muni d’une mousse plus épaisse de 21 %, d’une épaisseur de 4 po (10,16 cm). Le nouveau vinyle de type STX est aussi très bien. L’arrière du siège est courbé vers le haut, pour éviter que le conducteur ne vienne en contact avec la boîte de chargement à l’arrière. Lorsqu’on pousse le véhicule à fond, cette courbure vers le haut est la seule différence ressentie à bord de ce quad, si l’on compare avec les autres modèles Sportsman montés sur des châssis XP.

Le 2011 Polaris Sportsman X2 550 peut se tirer d’affaire dans presque n’importe quelle situation rencontrée sur les sentiers, grâce à un moteur plus que décent en puissance de 549 cm3, à deux cylindres, refroidi au liquide, à injection électronique d’essence EFI. La conduite à basse vitesse est grandement améliorée par le système EFI, rendant le véhicule plus vif et fiable pour affronter des terrains ardus qui nécessitent des changements soudains et extrêmes en puissance, ou des variations précises de vitesse. Ce système rend aussi le démarrage plus facile, peu importe la température dehors. Nous considérons important de mentionner que les gens de Polaris n’ont pas hésité à nous prêter ce véhicule pour une longue période de temps. Nous avons grandement apprécié son côté pratique et son comportement fiable pour toute la durée de l’été et ne l’avons pas rendu à ses propriétaires, jouissant maintenant de ses excellentes capacités de conquêtes dans la neige. Seul petit problème rencontré; l’absence de repose-pieds bien définis nous empêchait de rouler en position debout lorsque les marches pieds se remplissaient de neige. Les pieds vous glissent, donc il est d’important de s’arrêter fréquemment pour les nettoyer.

Au cours de cette longue période d’essais, c’est la performance de la transmission PVT qui nous a le plus impressionnés. Captant continuellement la vitesse du moteur et la charge du couple du véhicule, afin de procurer la puissance appropriée aux roues motrices, la transmission variable de Polaris est à la fois douce d’opération et fiable, ce qui ne signifie pas qu’il faut en négliger l’entretien. Comme pour tous ces systèmes mus par une courroie, il est recommandé de retirer le couvercle et de bien examiner le tout après approximativement 100 heures de route. Nous avons facilement repéré et retiré le bouchon rouge de vidange, mais rien n’en est sorti, malgré tous les bains de boue et d’eau imposés au véhicule par nos assauts intenses. Pour une raison quelconque, certains d’entre nous se plaisent à de telles démonstrations. L’infiltration est un phénomène extrêmement rare sur ces quads Sportsman de génération XP. Le fait d’enlever le couvercle pour effectuer l’entretien de la transmission, nécessite moins de travail que sur les anciens modèles, puisque le moteur est monté de façon longitudinale et que le couvercle de la transmission PVT se retrouve déplacé de 90 degrés, faisant face à l’arrière. Il suffit de retirer la roue arrière gauche pour permettre l’accès. Vous pourriez toujours décider de faire effectuer ce travail par un atelier de service, mais c’est une tâche presque trop facile pour ne pas la réaliser soi-même. Si le véhicule est utilisé exclusivement pour le travail, constamment à basse vitesse, il est préférable d’utiliser la position “Low” (Bas). Cette précaution empêchera la courroie de fonctionner toujours au même endroit, près de la partie inférieure des embrayages d’entraînement, et favorisera une usure plus uniforme. Il est aussi recommandé de placer le sélecteur de vitesses en position “Park” à chaque arrêt, afin d’éviter d’aplanir la courroie et de la surchauffer en un endroit spécifique.

Le seul aspect inchangé, comparativement aux modèles Sportsman précédents, est le sélecteur de vitesses, ce qui est très pratique. Son fonctionnement est simple et rapide. Aucun mouvement de côté n’est nécessaire pour passer les rapports L.H.N.R.P. disponibles, ce qui va de soi sur une telle machine axée vers le travail. Un bon truc est de regarder le tableau de bord lorsque que vous opérez le sélecteur pour bien le placer à la position désirée avec rapidité. Le côté utilitaire dur au travail du Sportsman X2 550 le fait vraiment briller! Une grande capacité de chargement, un rayon de braquage très serré, un siège très confortable, et l’accès du bout des doigts à différents modes de traction, rendent le X2 très efficace et axé sur les besoins de l’utilisateur en toutes situations de travail. Le système VERSATRAC permet au conducteur de choisir entre les modes 2RM, transmission intégrale ou toutes roues motrices sur demande (On Demand All-Wheel Drive, AWD), ou mode Pelouse (Turf mode), qui maintient le différentiel arrière ouvert par une simple poussée du pouce sur l’interrupteur monté à droite du guidon. Le mode Pelouse minimisera les dommages aux terrains à surfaces fragiles. Lorsque le mode AWD est choisi, le système s’engage automatiquement en toutes roues motrices, lorsque les conditions de terrain l’imposent et que le conducteur en a besoin, et s’engage de nouveau en 2RM automatiquement, lorsque le mode AWD n’est plus requis. Tout ce système fonctionne à merveille en toutes conditions. Vous obtenez un engagement décisif et rapide lorsque requis, mais de façon douce et continue.

Pour conclure, je dois montrer mon accord avec ce que toute personne chez Polaris nous dirait: aucune machine ne peut rivaliser avec le Polaris Sportsman X2 550 en versatilité et en performance! Si vous recherchez un véhicule fabriqué expressément pour les randonnées sur les sentiers, celui-ci est pourvu d’un empattement plus long qui assure une conduite sécuritaire douce, en plus de pouvoir accomplir davantage que tout autre VTT. Ce quad est toujours prêt à tout, sans avoir à y ajouter des accessoires. La grande qualité de ce quad est de pouvoir transporter deux passagers facilement et en toute sécurité pour une expérience agréable en randonnée. Je pourrais suggérer quelques améliorations; que les pare-chocs soient standards, ou qu’on installe une emprise additionnelle pour les mains à l’arrière du véhicule, comme sur les quads sport, pour pouvoir empoigner la bête dans les moments difficiles.

 

- Publicité -

Alain Assadhttps://www.quadnet.ca
Journaliste Sport Motorisé Hors Route

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Publicité -
- Publicité -


- Publicité -