Accueil Essais et Critiques Essais et Critiques VTT 2009 Polaris Sportsman 850 Touring EPS Essai

2009 Polaris Sportsman 850 Touring EPS Essai

Le Sportsman a toujours été reconnu comme une machine apte aux défis du hors route, mais depuis sa transformation en forme XP, une amélioration évidente a été réalisée par rapport au modèle 2008. Ce véhicule n’est pas seulement devenu la meilleure pièce de machinerie jamais produite par Polaris Industries, mais il a aussi propulsé ce fabricant au sommet du royaume relativement jeune des VTT utilitaires sport de haute performance. De rendre ces nouvelles innovations accessibles à la catégorie des véhicules à deux passagers, grâce à ce nouveau 2009 Polaris Sportsman 850 Touring EPS, était la prochaine étape logique pour les gens de Polaris Industries. Une courte randonnée à bord de ce quad à fière allure suffit à convaincre quiconque que toutes ses nouvelles caractéristiques de style XP peuvent grandement améliorer l’expérience de rouler à deux.

Le simple fait d’utiliser la forme XP, plus stable et donc plus comfortable, n’était pas assez pour les ingénieurs de Polaris, qui sont toujours en quête de rehausser la barre. C’est ainsi que pour se conformer à l’accent évident mis sur le confort en sentier, ils ont boulonné au véhicule leur système de conduite assistée électronique EPS (Electronic Power Steering), de série, et ont eu l’ingénieuse idée d’une petite suspension additionnelle uniquement pour le siège du passager. Il est même possible d’en faire le réglage en pré-charge en cinq positions, tout comme sur les autres amortisseurs du véhicule! Peu importe votre taille et votre robustesse, vous ne pouvez que trouver ce petit amortisseur rouge vraiment beau à voir. Peut-être est-ce la raison pour laquelle les gens de Polaris ont découpé le plastique pour le révéler en tout temps.

Tel un 850 XP allongé

Les dimensions et caractéristiques de la version 850 sont identiques à celles de la 550, les deux véhicules étant plus longs que le modèle XP à un passager, gracié de toutes les caractéristiques fantastiques tant appréciées du modèle XP, et encore plus. Des roues en aluminium de 35,5 cm (14″), les plus grandes de l’industrie, ce qui permet aux ingénieurs de Polaris d’améliorer la garde au sol, tout en minimisant l’angle des bras en A en avant ou au système de suspension arrière indépendante (IRS) procurant un débattement de 25,4 cm (10″). On trouve un ensemble de nouveaux bras en A double à l’avant de 22,9 cm (9″) en débattement. Cette combinaison contribue à une maniabilité générale très améliorée, plus évidente quand on pousse le véhicule à fond, sans passager, bien sûr, dans les virages à hautes vitesses. D’autres améliorations majeures de style XP importantes à mentionner incluent un moteur monté à la longitudinale (comme sur un Honda), permettant une section médiane beaucoup plus étroite et sportive qui laisse beaucoup plus d’espace pour bouger.

Les conducteurs de petite taille n’auront plus autant la sensation de monter un cheval. Après le coucher du soleil, nous avons remarqué quelques éléments qui nous plaisaient. Contrairement au Sportsman 800 à deux passagers de l’an dernier, les trois phares peuvent tous être allumés, où deux faisceaux sont orientés vers l’avant, tandis que le troisième, monté sur le guidon, procure de l’éclairage là où vous pointez. Le gros indicateur de vitesse analogique rond est aussi remplacé par un afficheur à cristaux liquides (LCD /Liquid Crystal Display) beaucoup plus lisible, qui brille efficacement d’un éclat orangé. Il offre une vision claire des chiffres en noir, jour et nuit, sans créer d’éblouissement distrayant. Une autre très petite, mais significative amélioration est un boîtier d’accélérateur arrondi dépourvu d’aspérités, qui sert aussi à l’interrupteur du mode de sélection de la traction. Le vieux modèle de boîtier déchirait mon gant, de quelque qualité que ce soit, en un rien de temps avec son capuchon acéré.

Bien sûr, il y a certains éléments de l’ancien Sportsman qui sont utilisés sur le nouveau modèle. La présence du système ADC(Active Descent Control / Contrôle actif de la descente), système conçu pour les descentes de pentes abruptes, est plus que bienvenu lorsque vient le temps d’offrir une randonnée relaxante à un proche. Le système de freinage par le moteur est alors appliqué aux quatre roues, plutôt que sur les roues arrière, et la transmission à variation continue (CVT) demeure barrée à un ratio plus bas, forçant le lourd véhicule à descendre la pente en rampant à une vitesse de marche. Cela rend ce genre d’obstacle beaucoup moins énervant, à la fois pour le conducteur ainsi que pour son passager (sa passagère). Le système ADC s’engage que sous les 24 km/h (15 m/h).

Facile à utiliser, facile de s’emporter

Semblant laisser les autres derrière à devoir rattraper l’aspect confort sur les sentiers, le tout nouveau 2009 Sportsman 850 Touring EPS de Polaris redéfinit ce que devrait être la douceur et la relaxation à bord d’un véhicule à deux passagers. Tous les acteurs dans l’industrie, incluant la compétition, ont dû forcément admettre que la maniabilité et la performance générale du nouveau châssis XP introduit en 2009 étaient une amélioration fort impressionnante par rapport aux modèles Sportsman précédents. Ce sont là les deux principales améliorations que nous avons le plus appréciées, lorsque nous avons été mis en contact avec un véhicule Sportsman 850 XP 2009 de belle allure, d’un rouge métallique brillant. Que de bons temps nous nous sommes offerts à bord de ce véhicule!

Malgré le fait que ce véhicule soit spécifiquement conçu pour la conduite à deux passagers et qu’il soit gratifié de capacités utilitaires impressionnantes, une conduite sportive à l’extrême ne semblait que naturelle à la première pression du pouce sur l’accélérateur, de la même façon que sur le 850 XP à un passager. Un trait qui pourrait s’avérer hasardeux, si l’un oublie de tenir compte de la présence d’un passager sur le siège arrière. Le fait est qu’il n’existe pas, et ne devrait jamais exister, une telle aberration que la conduite sportive à deux passagers. Un fait encore plus inquiétant est que certains conducteurs moins expérimentés pourraient être trompés par la facilité d’opération de ce véhicule. Ils risqueraient de se retrouver, filant à des vitesses normalement réservées aux conducteurs de course sur une piste éprouvante des séries GNCC (Grand National Cross Country). Cela sans même réaliser à quels dangers ils exposent leurs passagers et eux-mêmes.

Pour ma part, j’avais pleine confiance de pouvoir lire la piste sans la rétro-action normalement ressentie sur le guidon, je me suis offert plus que ma part de plaisir, sans effort, sans prendre de risques. Pour avoir une idée de l’assistance procurée par le système EPS (Electronic Power Steering / Direction assistée électronique) à basses vitesses, vous pouvez déplacer le guidon à l’aide d’un doigt en stationnement. Bien sûr, le système de direction assistée procure de moins en moins d’assistance à mesure que la vitesse augmente, mais en général, il maintient la même sensation de légèreté et de facilité de conduite en tout temps. Non seulement le système EPS rend-il les virages sans effort, mais il absorbe la plus grande part du choc, en retour normalement créé par les impacts sur une roue ou sur l’autre.

À basses vitesses, le véhicule est plus sécuritaire, puisque l’opérateur peut mieux réagir et gruger son chemin dans et hors des ornières avec plus de facilité et d’efficacité. Cette liberté de mouvement des roues s’est montrée fort pratique dans des conditions de lourde neige. Le vieux Sportsman Touring 800 pourrait tout de même vous blesser les poignets assez sévèrement, si vous frappez un obstacle caché sous la neige profonde. Ce nouveau Sportsman Touring 850 a accompli un excellent travail de décélération sur le guidon, pour protéger les poignets.

À des vitesses plus élevées, le système EPS rend tout le véhicule un peu moins prévisible, de sorte que cette machine est davantage propice aux conducteurs plus expérimentés. Une fois de plus, la présence même du moteur de 850cm3, de 70 chevaux vapeur, à SACT (Simple Arbre à Cames en Tête), à deux cylindres et à injection électronique d’essence (EFI), devrait suffire à convaincre quiconque aurait la tentation d’appuyer un peu fort du pouce sur l’accélérateur, d’être extrêmement prudent. Nous sommes actuellement très contents que les gens de Polaris aient décidé d’offrir encore la version 550 de ce modèle, un choix certainement plus logique pour la plupart des conducteurs de véhicules à deux passagers.

Les capacités du nouveau 2009 Polaris Sportsman Touring en conduite de haute performance rendent toute l’expérience des sentiers plus sécuritaire, lorsqu’on aborde celle-ci de façon détendue et bien en-dessous du point où les conditions deviennent risquées à bord d’un véhicule à deux passagers. Il est seulement logique de penser que si ce quad peut négocier un virage donné en sécurité à 70 km/h, la stabilité de cette machine sera extra sécuritaire à 40 km/h dans ce même virage. Malgré ce fait, personne ne devrait défier le sort et essayer de voir à quelle vitesse extrême il peut négocier le virage, avec un passager à bord. J’ai vraiment apprécié la généreuse dose de stabilité procurée par ce véhicule, à des vitesses logiques de randonnée. Cette stabilité contribue grandement au niveau élevé de confort, à la fois pour le conducteur et son invité. Ah oui, et je ne pense pas m’être assis sur un siège aussi moelleux, il est absolument parfait, comme presque tous les autres éléments sur ce nouveau Sportsman Touring.

Encore au menu, la robustesse et la force du Sportsman

Côté pratique, la boîte de rangement à l’avant, seulement disponible comme accessoire ajouté sur le 850 XP à un siège en 2009, a été incluse sur le nouveau modèle en tant qu’équipement de série. Ce compartiment demeure quelque peu trop exigu pour transporter plus qu’un petit nombre d’outils et de babioles pratiques. Cependant, il est important de faire remarquer qu’aucun autre quad n’offre autant d’espace de stockage, et que cette boîte est peu élevée, de sorte qu’elle peut servir de porte-bagages à l’avant en même temps, d’une capacité de charge de 55 kgs (120 lbs), tandis que le porte-bagages à l’arrière n’acceptera rien de moins que le double de ce poids. L’attache de remorquage est aussi bien cotée, à une capacité de 680,4 kgs (1 500 lbs).

Si vous êtes là seul dans la nature, ou si vous désirez mettre à l’œuvre ce monstre mi-camionnette mi-tracteur à de lourdes besognes, toute cette puissance vous sera utile et vous procurera une sensation un peu plus précise sous le pouce, dans des conditions extrêmes. J’ai senti que j’obtenais une excellente traction des gros pneus Maxxis de 66,04 cm (26″), d’une largeur à l’avant de 29,3 cm (8″) et à l’arrière de 25,4 cm (10″) dans des conditions très variées. Les grandes roues brillantes, en aluminium coulé de 35,5 cm (14″), ont fait des merveilles à maintenir le véhicule élevé, et capable de surmonter n’importe quel obstacle, grâce à une garde au sol de 28,5 cm (11.5″). Elles donnaient au design volumineux et carré une allure plus sportive.

La capacité de freinage par le moteur de ce véhicule, par l’entremise d’une transmission CVT, rend presque inutile le système de freinage hydraulique à disques aux quatre roues. Lors d’actions de va-et-vient répétée sur un site de construction par exemple, cette caractéristique est complémentée par le système de conduite assistée électronique (EPS), de sorte à rendre ce cheval de trait est opérable à l’aide d’une seule main. Passer du mode Reverse (Marche–arrière) au mode Low (Bas) sur une boîte de vitesse en ligne droite à fonctionnement superbe est rapide et facile, tandis que tous les autres contrôles semblent idéalement placés et fonctionner de façon parfaite. Une seule exception cependant : la pédale du frein arrière est encore beaucoup trop élevée, à mon avis, et son utilisation à hautes vitesses ne donnait pas une bonne sensation, puisque les roues avaient tendance à rester bloquées.

À plus basse vitesse et avec de sérieux obstacles à franchir, le Touring 850 nous a vraiment impressionnés en franchissant n’importe quoi avec une aisance déconcertante. Sentier transformé en rivière? Sans problèmes! Le Touring en faisait qu’une gorgé. Les quelques gouttes libérées de la chambre de la courroie par le drain pratiquement situé vers l’arrière du véhicule, représentait mal l’abus réellement souffert par ce VTT entre nos mains, certe un des meilleurs en capacité de franchissement. Jetez un coup d’œil au vidéo sur ce modèle au www.passionperformance.ca et vous constaterez que nous l’avons vraiment mit à l’épreuve.

La félicité à deux passagers

En conclusion, je crois qu’il est important de mentionner que ce véhicule m’a démontré de véritables et impressionnantes capacités à la course, lorsque je l’ai poussé à l’extrême sur des terrains plus privés, après avoir retiré le siège arrière amovible, simplement en tirant une lanière derrière le siège. J’ai rapidement réalisé que ce quad de plus grande dimension (plus long de 15 cm (6″) que le 850 XP), était une pointure parfaite pour un corps d’une longueur de 190,5 cm (6’3″). J’invite n’importe qui à monter à bord, avec la responsabilité de maintenir un comportement aussi sécuritaire que possible, de façon à pouvoir jouir de cette activité pendant des années à venir. Roulez ensuite paisiblement jusqu’à la maison, tout en profitant du coucher du soleil.

Nous sommes totalement en accord, avec les prétentions de son fabricant, qui affirme que ce VTT est la plus confortable grosse cylindrée sur la planète. Lorsque vous roulez dans des sentiers parfaits, gentiment ballottés par la beauté inégale de terres inexplorées, la randonnée, à l’arrière en tant que passager, vous envoie véritablement sur une autre planète, une planète; propre, libre des autoroutes bruyantes et des villes énormes, libre du manque de respect de l’humain et le lien caractérisé par la symbiose entre lui et cette nature si fragile. Tous possèdent un VTT par ici et respectent la terre en parcourant une toile sans fin de sentiers entretenus au lieu de routes pavées. La brise fraîche caressant gentiment mes…Hé…De quoi est-ce que je vous parlais?…Pouvez-vous me blâmer? Je n’ai pas l’habitude d’être assis là à l’arrière! J’ai dû m’assoupir. Une chose est certaine : la plupart des gens que j’ai eu l’occasion d’emmener en randonnée, détendue parmi les arbres, ont trés tôt affirmé se sentir loin de tout. Ok, descendez donc maintenant et redonnez-moi les contrôles, j’ai besoin de me réveiller un peu! Seul.

- Publicité -

Alain Assadhttps://www.quadnet.ca
Journaliste Sport Motorisé Hors Route

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Publicité -
- Publicité -


- Publicité -