Le tout nouveau General 2016 est une sorte de mélange des plateformes du RZR et du Ranger XP. Il est évidemment destiné à rivaliser directement avec le BRP Can-Am Commander et offre une position assise à sensation similaire, un poste de pilotage et une finition de type voiture. Maintenant, attachez vos ceintures et préparez-vous à une randonnée sauvage parce que nous sommes sur le point de découvrir lequel est vraiment le plus élevé dans la hiérarchie.

Les dossiers des sièges sont positionnés davantage à la verticale que ceux du RZR, ce qui offre une grande visibilité et rend beaucoup plus faciles les entrées et sorties. Ces sièges baquets redessinés de première qualité font un excellent travail afin de vous maintenir fermement en place quand le parcours devient accidenté. Ils ont été conçus pour vous garder confortables, peu importe où vous roulez, et nous avons certainement eu la chance de bien les tester ici, près de Santa Fe au Nouveau-Mexique.

De la neige en novembre dans cette région de couleur terne est déjà un peu inattendue, mais d’en voir tomber environ un pied en une nuit juste avant les essais du General a été une surprise complète et pas du tout désagréable.

Le Nouveau-Mexique offre une étonnante variété de lieux où rouler sur des terres aménagées par le gouvernement fédéral. Historiquement, l’utilisation de véhicules hors route a été en grande partie non gérée, mais cela a changé. La mise en place de règles de gestion des déplacements du Service forestier a officiellement désigné des systèmes de déplacements motorisés dans les cinq forêts nationales du Nouveau-Mexique. À ce jour, les forêts nationales Lincoln, Santa Fe et Carson ont émis des cartes d’utilisation de véhicules motorisés (Motor Vehicle Use Maps [MVUM]) dans toutes leurs forêts. La Forêt nationale de Cibola a publié sa MVUM pour l’ensemble de ses districts à l’exception du district de Magdalena (prévu au printemps 2016). La Forêt nationale de Gila a publié sa décision, mais n’a pas encore publié les MVUM associées.

Le nouveau Polaris General utilise un moteur ProStar de 100 ch très plaisant à conduire, peut-être pas autant qu’un RZR, mais très proche. Son excellent rapport puissance-poids lui permet d’accélérer de 0-40 km/h (0-24,8 m/h) en 3,6 secondes ; pas mal du tout pour ce côte à côte utilitaire. Le moteur bicylindre de 999 cm3 livre un excellent couple à tout régime de tr/min, 65 pi-lb de couple pour être plus précis. Cela signifie qu’il va transporter et tirer de grosses charges sans effort. Le General offre une charge utile totale de 498,9 kg (1100 lb), est livré avec une fixation de remorque standard de 5,08 cm (2 po) et une généreuse capacité de remorquage de 680,3 kg (1500 lb). La capacité de transporter 272,1 kg (600 lb) dans les profondeurs de la benne en fait aussi un partenaire incroyable au travail. Il dispose d’un hayon pratique à loquet unique ainsi que d’un système intégré Lock & Ride pour une variété d’accessoires spécialement conçus permettant un travail efficace.

À l’intérieur du General, vous vivrez une expérience raffinée de type voiture dès le moment où vous touchez les superbes poignées. Entrez à bord du véhicule sans sentir que vous tombez dans le siège et découvrez un étonnant poste de pilotage. Oui, je sais, il offre plus de puissance, plus de garde au sol, plus de course de roue qu’un Commander, mais ce qui m’a impressionné le plus de ce véhicule, c’est que tous les petits détails semblent soigneusement étudiés, non seulement pour améliorer le Can-Am, mais aussi toute l’aventure de posséder et d’utiliser un tel type de véhicule polyvalent. Quelque chose d’aussi simple que la ceinture de sécurité qui s’enclenche un soupçon plus haut que toutes les autres rencontrées, soit immédiatement, sans avoir à la chercher. Ça semble une petite chose, mais c’est énorme, à mon avis. Lorsque vous opérez selon un calendrier serré, vous ne pouvez vous permettre de perdre une ou deux secondes chaque fois que vous avez besoin d’attacher votre ceinture de sécurité correctement. Pour plusieurs gens, ce sera plusieurs fois pendant la journée et ils pourraient être tentés de la négliger complètement; pas de problème, un limiteur de régime s’engagera, les empêchant de se blesser. Oui, je sais, certains pourraient simplement l’enclencher et puis s’asseoir dessus, mais que pouvons-nous faire? C’est leur choix!

La console centrale agit comme un accoudoir et un espace de stockage supplémentaire et elle contient une prise 12 V et deux porte-gobelets, procurant une sensation très différente de celle d’un RZR avec les deux sièges beaucoup plus rapprochés et moins encombrants que ceux du Commander qui placent les occupants beaucoup plus séparés. Un total de 23 litres (5 gal UK) de stockage se trouve dans la cabine avec une combinaison de stockage fermé et de tableau de bord, beaucoup plus que le RZR. Une autre grande différence est qu’il dispose de moitiés de portes installées en usine avec accoudoirs. Malgré ma taille généreuse, aucune partie de mon corps n’allait frapper quelque chose en roulant, même dans les sections plus accidentées du sentier, ici, au magnifique et vraiment sauvage Nouveau-Mexique. Dans de nombreux véhicules côte à côte sport, mon genou se retrouve trop haut et son côté cogne sur quelque chose, une poignée ou un des tubes des portes. Souvent, je ne le remarque seulement une fois arrêté ou redescendu à un rythme détendu. À quelques reprises, mon genou était encore enflé et prenait une teinte bizarre. Le tout nouveau groupe instrumental numérique est également impressionnant. Il se déplace avec le volant réglable en inclinaison; vous obtenez toujours ainsi une visibilité maximale.

Le Polaris General offre un empattement de 205,7 cm (81 po), moins qu’un RZR XP à 228,6 cm (90 po), mais un peu plus qu’un RZR S. Équipé de ce que Polaris appelle une suspension axée sur la performance qui fournit un débattement de 31,1 cm (12,25 po) à l’avant et de 33,5 cm (13,2 po) à l’arrière, il fait un excellent travail à ne pas piquer du nez dans les grosses bosses, comme un Commander. Malgré tout, il reste très important, comme avec n’importe quel côte à côte, ne pas prendre une bosse pour un saut et de s’assurer que si vous décidez de vous lancer en l’air sur quelque chose, il faut le faire de façon engagée et ne jamais lâcher l’accélérateur alors que les roues avant sont en l’air et que les roues arrière sont toujours en contact avec le sol. Oui, je sais que nous ne sommes pas censés tenter ces sauts, mais j’ai quand même essayé de lui faire prendre un peu d’air parfois et il procurait, lors du lancement, suffisamment de couples pour pousser l’avant vers le haut, et pendant le vol, il est resté à niveau et à l’atterrissage. Il a pris les coups sans que la suspension ne touche le fond, des choses que vous attendez seulement d’un véhicule plein sport. Les fonctions d’amortissement sont confiées à des marques populaires. Cette configuration s’est avérée très bonne dans les sentiers accidentés que nous avons rencontrés au rythme rapide.

Le Polaris General se présente sous trois formes : un modèle de base rouge avec roues régulières en acier noir, mais il est équipé d’EPS; un modèle de couleur Velocity Blue Premium (il faut cependant aimer leurs appellations de certaines couleurs) qui inclut un treuil Polaris HD à capacité de 2041 kg (4500 lb), un pare-chocs avant; le modèle de luxe Orange Burst (drôle!) incluant une barre de 8 haut-parleurs Soundbar MTX pour écouter vos morceaux préférés, et d’autres éléments tels que des pneus GBC Dirt Commander de 68,5 cm (27 po), un treuil à capacité de 2041 kg (4500 lb) et un pare-chocs avant à profil bas.

Pour éviter de procéder à tâtons pour trouver votre réglage de suspension préféré, les amortisseurs FOX Podium 2.0 QS3 offrent un réglage simple en trois positions. J’ai fait en sorte d’essayer chaque paramètre pour avoir une idée de leurs réglages. J’ai été vraiment heureux de constater avec quelles rapidité et facilité on pouvait arrêter et régler pour un autre type de sentier à l’avant et comment chaque paramètre était assez séparé pour vraiment sentir une différence. Le réglage le plus bas est idéal pour rouler tranquillement et profiter des sites et des odeurs de la nature et peut-être faire quelques escalades de surfaces rocheuses pour parvenir au sommet et à sa vue panoramique magnifique. Dès que vous commencez à pousser le General pour montrer sa sportivité sur des sentiers plus rapides, mais toujours bosselés, la position médiane est préférable. Vous profiterez d’une bonne sensation de solidité en virages et le quad restera doux et confortable à travers les parties accidentées. Le paramètre plus rigide n’est utile, selon moi ou pour mon goût, que si vous poussez vraiment dur dans les dunes ou que vous dérapez en virages en escaladant un bel escarpement plat.

En conclusion, je pense que c’est juste de dire que ce nouveau General est à l’extrême sommet de la hiérarchie tout-terrain maintenant, jusqu’à ce que BRP décide peut-être d’améliorer sérieusement sa gamme Commander. Grâce à un niveau inégalé de polyvalence, à une puissance incroyable et à un niveau étonnamment élevé de confort et de commodité, le General commande vraiment tout ce qui est tout-terrain.