- Publicité -

Sur la même lancée que pour le modèle 2009, en cette année de changement de décennie, les gens de Polaris nous offrent de nouveaux véhicules tout terrains excitants et plein d’innovations pour leur 2010 Polaris Nouvelle Gamme. Personne ne s’attendait à de tels changements apportés à cette déjà impressionnante gamme de quads. Cette année, les garçons et les filles au Minnesota gardaient en réserve un modèle très spécial à nous révéler, un modèle dont l’existence même pourrait entraîner d’importantes ramifications dans l’industrie.

- Publicité -

L’arrivée des nouvelles versions XP des gammes Sportsman et Ranger hautement améliorées et lancées en 2009 a fait la une des nouvelles dans le monde du VTT et plusieurs membres des médias, incluant évidement Le Monde du VTT, étaient d’avis que quelques unes de ces nouvelles offres sur le marché représentaient les meilleures machines jamais construites. Nous avons pu faire passer un sérieux test à ce modèle presque entièrement redessiné du Sportsman. Nous continuons à être impressionnés davantage à chaque sortie à bord du rutilant XP 850 rouge par sa performance en tous points. Ce fut certainement un défi pour les gens de Polaris d’apporter des améliorations à une telle gamme de véhicules, ces gens ayant déjà fixé la barre plus haute que jamais auparavant. On s’attendait à la réaction logique des fabricants, d’adapter ce nouveau et meilleur concept à leurs modèles à deux passagers en file. Ces dernières considérations étaient infimes comparées à ce que les gens de Polaris nous réservaient, à nous les vrais adeptes des sentiers. L’occasion de découvrir les moyens ingénieux et osés utilisés par ces gens de Polaris ne tarderait pas à venir.

Un petit quelque chose pour tous et chacun

Dans leur effort de viser de plus grands succès, les gens de Polaris ont peut-être trouvé le moyen de démontrer jusqu’à quel point leurs produits peuvent servir à de multiples applications, et ainsi séduire un plus grand nombre de gens, qui vont bientôt réaliser l’apport vraiment positif des véhicules tout terrain dans nos vies quotidiennes. Que ce soit pour vous assister à votre travail durant la semaine, ou un moyen de réunir la famille au cours des week-ends, ou un peu des deux, le fait de posséder un VTT devient pour plusieurs aussi important que de posséder une voiture. Durant les années où les gens s’attendent à obtenir beaucoup plus pour leurs dollars, les gens de Polaris ont su assurer une croissance constante, grâce à une généreuse dose d’innovations très avancées en technologie du VTT et du UTV (côte à côte), tout en maintenant les modèles plus simples bien que de bonne qualité à des prix représentant un bon rapport qualité-prix. Les gammes les plus complètes de modèles de VTT et de côte à côte offertes par un seul fabricant en sont le résultat.

Le fait que ces gens nous aient invités ici à leur second foyer, à Wyoming au Minnesota, où se situe le service de recherche et de développement de Polaris, il faut qu’ils aient eu une grosse nouvelle à nous annoncer, encore. Le design de la porte avant de cet édifice, surplombée de l’impressionnant logo de Victory Motorcycles, à l’allure svelte et gracieuse, était à couper le souffle et invitant à la fois, comparé à l’architecture simple et plutôt carrée du restant de l’édifice. D’énormes murs de verre permettaient une vue accueillante du beau et vaste hall d’entrée, décoré de photos des créations les plus impressionnantes en pleine action, imprimées sur d’énormes pans de grosse toile. Une fois à l’intérieur, mes yeux étaient constamment attirés à divers cubes transparents qui montraient plusieurs composantes détaillées en vue de coupe de leurs plus grandes réalisations en génie mécanique au cours des années. Mon cerveau faisait du cent à l’heure pendant que je tentais de retenir autant d’information que possible, taxant ainsi sérieusement ma pauvre tête parfois si erratique. Je suis du genre à ranger le lait dans le placard ou à chercher le sucre dans le frigo de temps à autre, mais en ces lieux, j’avais intérêt d’être à mon mieux en tant que rédacteur-journaliste, puisque, sans surprise, la vidéo et la photo étaient interdites sur les lieux.

Après une bonne poignée de main avec les gens de la haute direction, responsables au premier plan du fait que les VTT soient devenus des pièces de machinerie si conviviales et si avancées en technologie, nous sommes entrés dans une petite salle de conférence. De façon contraire à mon attitude, moi qui, de façon enjouée, vous garde en attente concernant les surprises qui vous viendront des gens de Polaris en 2010 et qui, soit dit en passant, pourraient avoir le potentiel de changer totalement le visage de l’industrie dans son ensemble. Ils n’ont pas perdu de temps et nous ont fait entrer pour nous présenter la gamme 2010. Imaginez-vous un peu la sensation éprouvée après un vol d’avion et une course en voiture jusqu’au lieu d’un événement médiatique d’une telle importance. Au moment d’entrer, votre curiosité est piquée au maximum et vous avez vraiment hâte de voir ce qui va surgir de derrière le rideau de scène et rouler sur le beau tapis tout propre de la salle de réunion.

Le modèle 2010 du Sportsman XP, dont le châssis, le moteur et les caractéristiques sont à 99% nouveaux, a été adapté aux modèles Sportsman 2-Ups, avec l’introduction du Sportsman 850, du 550 Touring EPS et du Sportsman 550 X2. Ceci représente une énorme amélioration pour le Sportsman Touring, perçu déjà comme l’un des véhicules les plus confortables de l’industrie. Les modèles Sportsman Touring 2010 sont équipés, de série, d’une conduite assistée électronique et d’un siège de passager pourvu d’une suspension à l’épreuve des chocs que les gens de Polaris appellent le comfort ride seat suspension / siège confortable à suspension. Ce système de suspension très ingénieux et unique, améliore grandement le confort du passager et élimine le bondissement parfois gênant éprouvé sur le siège hyper moelleux du Sportsman.

De façon surprenante, l’ergonomie en position de conduite est parfaite pour des conducteurs de tailles variées et la maniabilité est prévisible et stable. Les qualités du nouveau puissant châssis du Sportsman XP sont maintenant pleinement harnachées dans tous les modèles de la gamme. Le versatile modèle X2, dont on peut transformer le siège du passager pour aménager un espace de chargement, a aussi été grandement amélioré, grâce entre autres à un moteur de 500 cm3 de 42 chevaux.

Les gens de Polaris placent leur confiance dans le dernier design du Sportsman et continueront d’offrir le Sportsman 500 H.O. Touring, équipé du style original de la carrosserie et de ses caractéristiques. La gamme Sportsman 2010 inclut aussi le Sportsman 850 XP, le Sportsman 850 XP EPS, le Sportsman 800 EFI, le Sportsman 800 Big Boss 6×6, le Sportsman 550, le Sportsman 550 EPS, le Sportsman 500 H.O., le Sportsman 400 H.O. et le Sportsman 300.

La prochaine grosse surprise à rouler vers nous était aussi fort agréable. Enfin, les modèles Scrambler, Trail Blazer et Trail Boss avaient été équipés de leurs améliorations bien méritées.

Rangers améliorés

À ce point, je ne m’attendais pas à tant de nouveauté dans la gamme du modèle Ranger côte à côte et je ne fus pas surpris d’apprendre qu’on avait adapté le nouveau châssis du Ranger XP, avec son ergonomie améliorée et sa suspension avant à doubles bras en A, à tous les véhicules Ranger de pleine taille, incluant le RANGER 800 CREW et le RANGER 800 6×6 pour six passagers. En 2010, les occupants de tous les modèles Ranger seront protégés par un habitacle certifié selon les normes ROPS. Notre bien- aimé Ranger RZR S est maintenant doté d’un ensemble de couleurs de course blanc et noir et nous avons été en mesure de jeter un coup d’œil à quelques modèles RZR LE aux couleurs excitantes, à observer seulement. L’équipe fière et dure au labeur de Polaris nous réservait encore beaucoup de matériel pour nos articles, grâce à la création d’un modèle de taille moyenne et à l’addition de deux nouveaux modèles à deux passagers à la gamme…

Polaris prend le virage vert!

Le premier véhicule est le RANGER 400 qui offre un moteur de 455 cm3 muni d’un carburateur à haut rendement, de 29 chevaux, à vitesse maximale de 64,4 km/h, d’une capacité de charge de 227 kg / 500 lb, d’une charge utile de 453,5 kg / 1 000 lb et d’une capacité de remorquage de 567 kg / 1 250 lb, à un prix raisonnable de 7 999 $ (U.S.). L’autre Ranger de taille moyenne était à raison réservé pour la fin : c’est ainsi que le RANGER EV, si propre et silencieux, à moteur électrique, fit son entrée aux regards de tous! Comme le véhicule roulait en silence devant nous, un léger tumulte de murmures, de ooh et de aah a brisé cette relaxante absence de bruit. Oui, vous avez bien lu, tout de suite après avoir exprimé le désir de voir ce genre de technologie appliquée au hors route lors de mon dernier éditorial, il était là, roulant délicieusement en silence devant moi.

Le nouveau RANGER EV et le RANGER 400, partagent le même châssis à deux sièges de plus petite taille qui peut être chargé à l’arrière d’une camionnette, incluant plusieurs des caractéristiques d’aptitudes au travail et de conduite confortable retrouvées à bord des véhicules de grande taille : une traction intégrale sur demande avec VersaTrac (On-Demand True All-Wheel Drive), une suspension arrière indépendante IRS (Independent Rear Suspension), une robuste protection à l’avant, une garde au sol élevée et le plus long débattement de suspension dans sa classe. De façon surprenante, ce Ranger électrique possède les mêmes capacités de charge et de remorquage que ses frères carburant à l’essence. Un ensemble de huit batteries de type US12VXC de 12 volts, installées en configuration de séries parallèles, créant 11.7 kW en apport de puissance au bloc-pile à 48V DC / 48 volts à courant continu, propulse le moteur Single 48 Volt , de haute efficacité (High Efficiency), à AC Induction, qui à son tour est contrôlé par un régulateur de courant de type 650 – Amp Sevcon Gen IV, avec battage multi modes.

Le freinage en récupération par le moteur est une autre caractéristique clé permettant une plus longue portée sur une charge et une bonne sensation de douceur en contrôle lors de la descente. Huit heures sont nécessaires pour recharger une batterie complètement drainée, ce qui permettra ensuite d’atteindre une portée de 80 kilomètres (49.7 milles) si vous roulez en terrain plat en mode de conduite Max Range. Si vous roulez la pédale au plancher, la charge ne pourrait durer que quelques heures, mais imaginez comment il sera plus facile et moins onéreux de faire le plein, à partir de n’importe quelle prise de courant domestique.

Au moment où l’on nous a entraîné dans ce vaste environnement que ces gens osés et braves de Polaris utilisent pour imaginer et transformer en réalités ces merveilles imaginatives du hors route, je peinais avec mes pensées fraîchement chamboulées au sujet du EV. Le bureau principal et lieu de remue-méninges au siège social est vastement élevé et large, donnant une sensation d’ouverture. Même si tous les bureaux sont séparés par des cloisons, celles-ci sont munies de fenêtres de façon à favoriser le contact direct et une meilleure communication entre les consœurs et confrères. Les cerveaux s’émancipent dans cet environnement très ouvert, où les ingénieurs en recherche et développement, les concepteurs, les techniciens et tant d’autres, élèvent toujours la barre plus haute en partageant constamment leurs idées aussi ouvertement et aussi souvent que possible, tout en construisant des machines qui seront meilleures et plus adaptées à nos besoins.

De véritables machines, conçues par des ingénieurs qui sont de vrais conducteurs

En accompagnant ces gens qui créent ces merveilles de technologie, là même sur ces sentiers où ils roulent en développant de nouveaux modèles et en les testant, il devenait clair qu’ils sont vraiment dévoués et passionnés non seulement dans leur quête d’un meilleur produit, mais aussi d’un produit qui répond aux besoins exprimés par leurs clients à l’égard de ce compagnon pratique et amusant qu’est le VTT.

L’allure imposée par nos guides de Polaris pour les randonnées de test était sécuritaire, mais avec juste assez de vitesse pour pouvoir bien apprécier la véritable performance de ces nombreux bijoux. L’occasion nous a été donnée d’essayer presque chacun des modèles de la gamme, mais bien sûr, ma randonnée la plus mémorable a été ma première à bord du UTV électrique. Monter à bord du EV était plutôt ordinaire vu que rien ne le différencie vraiment des autres Ranger. Seul le groupe instrumental différent révélait sa véritable identité en montant. Au moment de tourner la clé, les premières sensations étranges ont commencé à se manifester, ok…cette machine est en marche maintenant, je suppose. Oui, les jauges semblent l’indiquer, des voyants DEL d’un vert brillant étaient allumés, prêts pour un départ. La température extrêmement élevée m’encourageait à appuyer sur les gaz afin de créer de la ventilation.

À ma grande surprise, ce véhicule électrique à l’allure conventionnelle, accélérait tout aussi rapidement et efficacement que le modèle 400 alimenté à l’essence! Bien sûr, j’avais choisi de rouler en mode H (High / Élevé) sur le commutateur multimode, qui inclut aussi les modes d’opération L (Low / Bas) et M (Maximum). Bientôt, la ventilation familière se glissait dans mon casque non seulement en sensation, mais en sonorité. En fait, je pouvais non seulement entendre le sifflement du vent dans les fentes du casque, mais aussi tous les sons qui se produisaient autour de moi. On entendait le caoutchouc des pneus combattre chaque aspérité du terrain, les oiseaux en sérénade avec leurs symphonies apaisantes, l’eau tambouriner son air sur les roches du ruisseau voisin…Quelques sons étaient quand même produits par le véhicule, mais la transmission directe au moteur utilise des rapports à faible bruit pour maintenir le son au minimum. Ce véhicule non polluant apportait une nouvelle perspective à l’expérience de conduite en sentier.

Il est demeuré solide dans ses capacités de rouler en sentier tout en offrant les mêmes performances que les autres Ranger : une bonne sensation de douceur aux contrôles, une facilité de conduite, une sensation de stabilité et de sécurité sur le sentier et, de façon plus importante, assez de couple pour se faufiler à peu près n’importe où, en plus d’une accélération plaisante jusqu’à la vitesse maximale logique de 40 km/h (25 milles/h). À l’avant, des jambes de force Macpherson indépendantes à débattement de 20,3 cm (8 pouces) sont présentes, pendant que des bras en A doubles de 22,6 cm (9 pouces) en débattement procurent une conduite impressionnante par son confort. Des ceintures de sécurité de style automobile à trois points d’ancrage vous maintiennent à bord en toute sécurité. La plus grande différence remarquée avait trait aux pneus dont les chapes ou rainures étaient moins agressives que sur les autres Ranger, afin de permettre une meilleure portée en distance à ce genre de véhicule. Ces pneus se sont montrés efficaces dans des conditions de sentier sèches que nous avons eu la chance de rencontrer là-bas, il n’y avait pas vraiment de boue à attaquer pour voir si ce véhicule pouvait se sortir de situations embêtantes par ses propres moyens, mais l’opportunité viendra bientôt de tester le Ranger EV dans des conditions de notre choix.

Tout comme un enfant, encore

Même si je m’amusais bien, à bondir confortablement à bord de nombreux modèles de UTV de Polaris, il n’y a rien qui me plaise davantage qu’une randonnée amusante et plus exigeante physiquement sur le sentier à bord d’un quad conventionnel. Je m’apprêtais à monter à bord de ce Scrambler 500 HO, d’allure excitante et furtive, quand une gentille dame de chez Polaris m’a demandé si j’aimerais monter à l’arrière du modèle à deux passagers, pour faire l’essai de la nouvelle suspension confortable sous le siège du passager. Comme si j’allais refuser ce genre d’invitation! La randonnée a été courte et comportait seulement à monter ou descendre une colline faite de main d’homme et à circuler lentement parmi d’énormes roches. Les résultats m’ont vraiment impressionné, incomparablement mieux que tout ce que j’avais expérimenté auparavant sur un siège arrière. C’est une idée géniale et ça fonctionne réellement bien!

Pour finir, j’ai effectué un virage en puissance, me sentant comme un enfant encore, avec toute la puissance désirée, là et toute prête, pour m’aider à placer le train arrière exactement là où je le voulais. C’est un aspect qui manque à bord des moins excitants modèles Trail Boss et Trail Blazer qui, par contre, ont beaucoup gagné en allure comparativement aux modèles passés.

Les transformations apportées à tous ces modèles à prix étudié incluent aussi les améliorations à l’ergonomie, dont un siège beaucoup plus large et de plus gros appuie pieds, un éclairage plus puissant, un disque de frein plus épais avec nouveau maître-cylindre et une jauge à essence dissimulée. Une autre bonne nouvelle : les modèles Trail Boss 330 et Trail Blazer 330 ont maintenant le même débattement à la suspension arrière de 26.7 cm (10.5 pouces) que le Scrambler.

De façon générale, le comportement de tous ces quads amusants sur les sentiers m’a grandement plu. Cependant, j’ai moins apprécié le mauvais emplacement du frein à pied et le fait de ne pouvoir freiner que de quatre roues en même temps, que vous choisissiez d’actionner le levier monté sur le guidon ou que vous cherchiez à atteindre le frein à pied, difficile à rejoindre, à presque 7,6 cm (3 pouces) au-dessus de l’appuie pieds.

Un avenir rayonnant pour la conduite en VTT, grâce à nos amis chez Polaris Industries

Pendant que mon cerveau considérait les implications époustouflantes de ces annonces merveilleusement perplexes, une foule de questions, de premières réactions, d’émotions confuses et de possibilités s’ajoutaient à mes considérations. Quel succès remportera ce magnifique quad électrique? Montrera-t-il le chemin vers un avenir meilleur pour ce passe-temps bien-aimé qu’est la conduite de VTT en sentier? En ce qui me concerne, je crois et espère que ce phénomène contribuera à assurer la présence des VTT dans la vie de plusieurs générations de conducteurs à venir, bien loin dans le futur : un lendemain qui pourrait ne pas être aussi tolérant de l’usage inconsidéré et aveugle des carburants fossiles fait par l’homme. Merci à vous, gens de Polaris!

COMMENTAIRES FACEBOOK