- Publicité -

Dans la hiérarchie des courses de voitures au Canada, la première place revient la Formule 1, puis vient ensuite le GP3R avec le championnat du Monde de Rallyecross.
Il est important car les images des voitures font le tour du monde. Et le championnat se déplace aux quatre coins de l’Europe, à Austin Texas et même en Afrique du Sud!
Des pilotes comme Sebastien Loeb, 9 fois champion du monde des Rallyes WRC ou Ken Block, le pilote stunter bien connu se déplacent ici.

- Publicité -

Pour remplir la case horaire, le Grand Prix de Trois-Rivières présente des courses annexes. Sylvain Arseneault (Arsène Racing) l’homme le plus titré du Canada en quad, a su convaincre le directeur général Dominic Fugère d’introduire le superquad dans le programme de la fin de semaine. De son côté, Éric Tremblay a apporté le championnat de Rallye CXE, avec des classes côte-à-côtes.

Grand Prix de Trois-Rivières  2018
Grand Prix de Trois-Rivières 2018

Superquads  ELKA:

Pour la deuxième année, les quatre-roues empruntaient le même circuit que les supermotos. C’est à dire une partie de l’asphalte de la track des autos, puis ils rentraient sur une partie terre avec un gros obstacle qui cassait la vitesse, pour attaquer des sauts impressionnants.

Dès la première pratique du samedi, on assistait à un accrochage spectaculaire. Sur le dernier saut, Marc-Antoine Auger éprouvait un problème technique et ralentissait. Derrière, Mikael Lanthier décollait par dessus et retombait sur lui. À l’impact, les deux VTT sortaient de la piste et le drapeau rouge était agité. Mikael Lanthier pouvait reprendre la course, mais Auger devait abandonner sur blessure au bras. Jasmin Plante faisait parler la poudre avec son puissant deux-temps Panthera et s’adjugeait le meilleur temps devant l’américain Chuckie Creech. Daniel Latour avait la troisième position, mais il était disqualifié.

La première manche du samedi soir était de courte durée. Le deuxième américain inscrit dans la course,

Bucky GARDNER heurtait le muret et il était éjecté sur la piste. Heureusement, il était secouru rapidement mais la course était interrompue. Les retards accumulés ne permettaient que la tenue de la deuxième manche le dimanche.Pour cette grande finale Jasmin Plante avait la meilleure place sur la grille de départ. Mais c’est Nicolas Mathard qui prenait le meilleur départ, suivi par Dany Fiset et toute la meute. Mais avant l’arrivée sur les sauts Jasmin Plante était déjà en deuxième position. Chuckie Creech habitué aux gros sauts reprenait du terrain, talonné par Raphael Barette, le vainqueur de la première édition. Puis Jasmin Plante s’échappait inexorablement.

Grand Prix de Trois-Rivières  2018
Grand Prix de Trois-Rivières 2018

Chuckie profitait d’une petite déconcentration pour prendre la deuxième place. Mais dans un saut, il perdait son banc. Ce qui l’obligeait à finir la course assis sur le chassis du VTT! Mathard talonnait l’américain, en avance sur les sauts. Et c’était le coup de théâtre. Jasmin Plante en avant, devait déclarer forfait. Creech maintenait sa position jusqu’à l’arrivée, tandis que Mathard était gêné par un retardataire et gardait la deuxième place sur le podium. C’est Raphael Barette qui montait sur la dernière marche du podium, devant Dany Fiset. Samuel Raymond, Jean-Philippe Leblanc et David Sylvestre passaient ensuite la ligne d’arrivée.

Sylvain Arseneault avait préparé son quad # 56. Il aurait du courir, mais il a été réquisitionné pour commenter les courses.

Encadré :

Un beau plateau de pilotes de quads!

Sylvain Arseneault avait convié les meilleurs et le plateau était impressionnant.
Voici quelques pilotes présents :

Jasmin Plante : Le multiple champion canadien MX, est sorti de sa semi-retraite cette année. Il chevauche un quad avec un moteur deux-temps Pantera, fabriqué ici au Québec.

Dany Fiset : Le sorcier des moteurs est connu sous le vocable 911. Le discret Dany a de nombreuses victoires a son actif depuis une quinzaine d’année. Il a délaissé son Suzuki pour un KTM plus puissant.

Nicolas Mathard : Le pilote de Val d’Or fait parler de lui sur les grosses courses, avec le Grand-Prix de Valcourt, les courses AMVA et le GP3R pour la deuxième fois.

David Sylvestre : Le pilote de St-Cuthbert est un habitué du superquad. Il a couru plusieurs années dans le championnat canadien.

Jean-Philippe Leblanc : Ti-Bill de l’équipe Quad X Oboute est le recordman de victoires aux 12 Heures de La Tuque.

Marc-Antoine Auger : Le coéquipier de Ti-Bill aux 12 Heures de la Tuque était le recordman de vitesse au tour à La Tuque. Il n’a pas pu montrer son talent ici.

Grand Prix de Trois-Rivières  2018
Grand Prix de Trois-Rivières 2018

Chuckie Creech : Le pilote américain court depuis 10 ans dans la série Extreme Dirt Track Series. Il a terminé 4eme chez les Pro TT Racing en 2013. Il était présent l’année dernière et gagne cette année.
Denis Savary : Le pilote de Levis a parcouru les circuits de supermoto / Superquad pour le championnat. Il est présent également en courses sur glace et en flat-track.

Mikael Lanthier : Cet ancien champion canadien de superquad participait pour la deuxième année à cette compétition. Il n’a pas eu de chance avec la mécanique, en plus de l’impact avec Marc-Antoine Auger le samedi.

Le Rallye CXE sur la piste des grands.

Pour un pilote de rallye québécois, cotoyer les champions du monde, c’est inespéré. Et c’est ce que leur proposait le Championnat Challenge Extrême Élite.
En catégories côte-à-côte, il y avait trois catégories avec 5 pilotes en tout au départ. Pour la finale, le favori, Antoine Lestage (Can-Am) prenait le holeshot et la victoire devant Andrew Ranger (Can-Am) qui était dans ses roues, venait ensuite le pilote de Nascar Marc-Antoine Camirand (Can-Am Elitech Paillé) avec un Can-Am X3 plus proche de l’origine. Malheureusement pour lui il faisait un tête-à-queue et il perdait la troisième position au profit du Rapace 9 R, un prototype à moteur de moto piloté par Yvan Joyal. Bertrand Lambert terminait en 5ème position avec un Yamaha YXZ ( Gulf), le seul dans la classe SXS atmosphérique.

Grand Prix de Trois-Rivières  2018
Grand Prix de Trois-Rivières 2018

Les pilotes :

Antoine Lestage : Le pilote de rallye est 10 fois champion canadien,, 7 fois champion nord-américain et une fois champion Rally America. Il avait un prototype préparé par les ingénieurs Can-Am.

Andrew Ranger : originaire de Roxton Pond, il s’est illustré dans de nombreuses disciplines du karting au Champ Car en passant par la Nascar Canadian Tire Series qu’il a déjà remporté.

Yvan Joyal : Pilote de Rallye depuis 25 ans, il conduit un prototype avec moteur de moto, le Rapace.

Marc-Antoine Camirand : Il détient le record du GP3R auto avec 11 victoires. Son Can Am X3 proche de la série ne lui permettait pas de lutter à armes égales avec les deux premiers. Il a du changer son turbo le samedi.

Bertrand Lambert : C’est le champion CXE dans la classe atmosphérique (sans turbo). Sur cette course hors championnat, il savait qu’il ne pouvait pas lutter contre les turbo, surtout modifiés, en partant du fond de la grille.

Michel Millette : Sur un Yamaha YXZ, le pilot Grégoire Sport éprouvait des difficultés techniques et ne prenait pas part à la finale.

Grand Prix de Trois-Rivières  2018
Grand Prix de Trois-Rivières 2018

Du nouveau en Rallye CXE pour 2019

Eric Tremblay, le boss du rallye, et Jean-Marc Alcaraz, nous apprenaient que des véhicules Rapace sont en fabrication au Québec. Il suffira de greffer un moteur de Suzuki Hayabusa ou autre quatre cylindres de moto pour rouler à moindre frais au CXE.

Mathieu Dubé, le patron de Test Racing, exposait le côte-à-côte Textron qui pourra être loué en 2019 pour participer au championnat.

COMMENTAIRES FACEBOOK