Arctic Cat XC 450 2016 Essai

Nous jetons un autre coup d’œil sur ce quad aujourd’hui en 2016, principalement parce qu’il est devenu l’un des rares choix pour les débutants qui n’ont aucun intérêt aux quads ressemblant à des camions et manquant de maniabilité. Simple, efficace et très plaisant à conduire, l’Arctic Cat XC 450, nous le sentons, mérite une plus grande part de ce segment fragile du marché.

Apprendre à conduire un VTT doit être fait sur le plus léger quad possible et nous favorisons toujours n’importe quel quad sport à essieu droit et entraîné par une bonne vieille chaîne à tout le reste. Oui, vous avez bien entendu. Si l’ergonomie du Yamaha YFZ 450R est correcte pour vous, allez-y! Avec du coaching et de la supervision, bien sûr, ses capacités en stabilité et en maniabilité de haute performance en tout terrain aideront à vous protéger alors que vous progressez lentement pour devenir un avec la machine. Après cela, vous serez en mesure de gérer et de contrôler toutes sortes de véhicules hors route.

L’allure du 450 XC vous saute aux yeux, très rafraîchissante à voir au cours de cette période de calme dans le monde du VTT. Les véhicules côte à côte volent beaucoup l’attention, mais ne remplacent pas ce type de conquérant de sentier sportif et amusant à conduire. J’aime l’idée derrière ce quad, aujourd’hui l’un des rares avec des ailerons pointus. Il est compact et léger, avec juste la bonne quantité de puissance à bas et moyen régimes pour procurer une conduite sportive vraiment gratifiante. Bien qu’un pilote de grande taille pourrait être tenté de fondre et de remodeler le plastique autour du sélecteur de vitesse, l’ergonomie versatile de ce quad vous pousse naturellement à le monter un peu comme un VTT 450 à essieu droit ordinaire de style motocross, c’est-à-dire en effectuant de bons transferts de poids avec repositionnement des fesses, pas juste avec une inclinaison du haut du corps. Si les arêtes autour du sélecteur de vitesse vous font mal au genou, c’est une bonne indication que vous faites bien les choses. Ne les laissez pas vous décourager de faire les bons gestes sur le quad et faites ce qu’il faut, comme porter des genouillères, si vous n’êtes pas à l’aise de découper ou d’apporter d’autres modifications qui pourraient affecter négativement la valeur de la machine.

Il n’est pas aussi puissant, aussi léger, aussi bien en vol que le grand Yamaha YFZ 450R, mais il reste un peu plus logique de le conduire dans la boue collante ou la neige profonde et peut devenir tout aussi amusant aux bons endroits. Il semblait presque trop beau pour être vrai quand nous en avons d’abord testé un à ce prix très attrayant et nous sommes restés de grands fans à ce jour. Nous nous sentons en quelque sorte déçus qu’il n’y ait pas de jeunes pilotes optant pour ce modèle étonnamment sécuritaire à pousser en performance.

Il s’agit du premier VTT multisegment d’Arctic Cat, le travail de peinture de style automobile et les formes et les lumières de style automobile le distinguant bien de tout autre quad dans ce marché rétréci de quads sport d’aujourd’hui. Assis sur ce VTT, vous sentez déjà qu’il veut aller vite. Ce quad sport étonnamment polyvalent permet à Arctic Cat d’entrer dans une nouvelle catégorie de machines, avec peu d’offres similaires directement concurrentes à l’exception peut-être du KYMCO Maxxer 450i qui, vous l’aurez deviné, est fondamentalement le même quad. C’est un genre de déception de voir les mêmes roues sur les deux, mais le 450 XC offre de meilleurs pneus et un peu plus de capacité de carburant.

Jusqu’à présent, Arctic Cat n’a changé que les couleurs et les graphismes sur ce modèle pendant de nombreuses années et nous sommes d’avis qu’il devrait rester à ce prix attrayant, car il laisse très peu de place à l’amélioration. Comme son cousin KYMCO Maxxer 450i, il a acquis une solide réputation pour sa fiabilité. Les marques japonaises de premier plan ont, pendant de nombreuses années, utilisé des constructeurs hors frontières taïwanais comme KYMCO pour leurs composants majeurs et Arctic Cat a des normes élevées pour les composants et les véhicules qu’ils vendent. Il n’y a rien à craindre puisque KYMCO est devenu un fabricant d’équipement d’origine exceptionnellement crédible.

Ce nouvel Arctic Cat, présenté il y a un bon moment, apparaît comme une tentative pour satisfaire une foule de jeunes ou de jeunes d’esprit et ça marche avec nous. Bien que nous ne pouvons pas être trop excités à ce sujet en général, il présente des choses qui auraient dû être incluses dans notre monde il y a longtemps. Lorsque vient le temps de reculer, les doubles lumières de marche arrière illuminent la voie et c’est une chose qui n’a pas fait son chemin sur chaque côte à côte et VTT encore, et nous en sommes surpris. Il offre des accents chromés, des lumières vives bondissantes et des roues brillantes, ce que nous sommes maintenant venus à attendre et à vouloir. Nous anticipons toujours que tous les fabricants deviennent un peu fous avec l’éclairage DEL. Le 450 XC est muni de doubles feux arrière qui illuminent de façon brillante pour que chacun sache où vous êtes.

Oubliez les ailerons pointus et vous obtenez le même quad que le vieux 450 Core, le même support de remorque arrière de 5,08 cm (2 po), la suspension entièrement indépendante, de doubles feux arrière et des feux de marche arrière. Il utilise toujours le même moteur de 443 cm3, à quatre temps, quatre soupapes avec injection électronique de carburant qui garde le moteur réglé à la perfection en cours d’opération à n’importe quelle température et altitude. Beau temps mauvais temps, trop froid ou trop chaud, rien ne devrait affecter les performances du moteur. Le choix de la plage Low sur la transmission TVC automatique et le frein moteur dynamique peuvent réellement transformer ce quad sportif en un transporteur efficace. Autrement dit, il peut être utilisé à des fins utilitaires, mais nous ne pouvons pas imaginer ce quad autrement qu’en parties de plaisir où les roues ne touchent pas le sol.

La possibilité de rouler en 4RM et de garder un rythme rapide à travers de grosses flaques de boue au lieu d’avoir le réflexe de ralentir et de zigzaguer pour les contourner comme c’est le cas la plupart du temps sur les quads sport 450 à 2RM, devrait attirer de nombreux pilotes jeunes et intrépides. La puissance est totalement utilisable pour contrôler. Il est également agréable d’être en mesure de régler la précontrainte des ressorts sur les amortisseurs rapidement et facilement en cinq positions à l’arrière et à l’avant, pour ajuster le quad parfaitement en conformité aux styles de conduite individuelle, ou à différents types de terrains à conquérir.

Le mode 4RM peut être engagé à la volée pour les sections plus difficiles, mais vous ne pouvez pas verrouiller le différentiel avant et nous sommes heureux de cela puisque le XC a bien fait dans la boue modérée où nous avons roulé et il est demeuré léger. Conserver un bon élan a été simple et semblait naturel et toutes les épreuves que nous avons imposées à ce quad n’ont fait qu’augmenter le facteur plaisir.

Il y a beaucoup à aimer de ce Cat de belle allure. La maniabilité est vraiment impressionnante pour un quad équipé d’une suspension arrière indépendante. Il donne la sensation d’être vraiment bien planté lors de dérapages en puissance dans un virage à plat et la puissance ne vous laisse pas tomber quand vous exercez de la pression sur le bord extérieur de votre pneu arrière pour sculpter et mordre hors du virage avec une bonne vitesse. Le profil bas des pneus Maxxis et un ensemble de ressorts de suspension plus rigides le rendent un peu moins confortable à conduire que l’un des nombreux nouveaux modèles Alterra, si vous préférez une lente randonnée relaxante. Cependant, la plupart des pilotes se sentiront confiants de le conduire avec un certain pep, là où on le sent parfait dans tous les sens.